Gerente de Turfe do JCB, Dra.Mayra Frederico, uma das palestrantes na Panam Conference, é destaque na TDN, Blood Horse e Jour de Galop | Jockey Club Brasileiro

Gerente de Turfe do JCB, Dra.Mayra Frederico, uma das palestrantes na Panam Conference, é destaque na TDN, Blood Horse e Jour de Galop

PanAmConference2015LogotnNa última semana em Nova Iorque, houve a Panam Conference 2015 onde o turfe foi tema de painéis e debates.

A gerente de turfe do JCB, Dra.Mayra Frederico, foi uma das palestrantes tendo a medicação e o doping como tema. E sua presença foi marcante diante de 300 pessoas, entre as quais o Presidente da FINAH, Louis Romanet, por sinal há pouco reeleito e que foi a que a apresentou aos presentes, tendo sido destaque em publicações turfísticas de renome na terra de Secretariat, como a TDN e a Blood Horse.

Para ver as matérias, clicar:

http://www.bloodhorse.com/horse-racing/articles/92449/medication-reform-focus-at-pan-am-conference

Ou ler: Jour de Galop

“C’est l’Osaf (South American Organization for the Development of Thoroughbreds) qui a conduit la récente révolution culturelle en matière de lutte et contrôle anti dopage, mise en place sur le continent sud-américain. L’Osaf regroupe tous les Jockey Clubs, associations de propriétaires et d’éleveurs de la grande région sud-américaine. Le docteur Mayra Frederico a détaillé le processus transnational qui a abouti, au 12 mai dernier, à l’adoption – y compris par le dernier pays membre, à savoir le Chili – de l’article 1 du cataloguestandard international des courses.

Depuis quelques semaines donc, le furosémide est interdit dans toutes les courses black types (Listed-races et Groupes) sur le continent sud-américain. La rapporteure de l’Osaf a notamment souligné que, dans ses effets, les entraîneurs uruguayens avaient changé leurs méthodes d’entraînement des 2ans, touchés eux aussi par l’interdiction du furosémide (et de la phénylbutazone). Ils ont dorénavant plus recours à des thérapies naturelles. Dans les pays où l’interdiction est en cours depuis plusieurs années, la représentante de l’Osaf a justifié, chiffres à l’appui, l’absence d’incidences (négatives) sur le nombre moyen de partants dans les courses black types.

Voilà incontestablement une belle réussite continentale. Et la preuve que les préconisations de la Fiah peuvent se développer hors de la zone historique de la “vieille” Europe. Sachant que ce projet d’harmonisation des règles médicamenteuses pénètre désormais l’Amérique du Nord, y compris les États-Unis, Mayra Frederico a terminé s aprésentation en disant aux représentants “nordistes” :

« Nous l’avons fait, vous pouvez le faire ! »

E TDN:

IMG_0237

 

 

 

Gostou da notícia? Compartilhe!
ENVIE ESTA PÁGINA PARA UM AMIGO